Etang de La Noue :
opération rubalise pour les crapauds et grenouilles

 

Sortie organisée le 12 mars 2022 par Daniel Magnin à l'étang de la Noue : la route séparant la forêt du plan d'eau a été barrée avec de la rubalise pour permettre aux amphibiens de traverser en sécurité.

DSC_6505.jpeg

12 personnes étaient présentes, dont un enfant, à la soirée amphibiens du 12 mars 2022 organisée par Daniel Magnin. La zone protégée a été barrée par de la rubalise pour une prospection qui a eu lieu de 19H à 20H30.
Pas de pluie pendant la prospection, mais route et accotements avaient été bien mouillés par la pluie de la journée. La douceur prévue était toute relative : 6°C à 20H30, ce qui était sans doute un peu trop frais pour les crapauds.
Ce n'était donc pas un "grand soir" mais nous avons pu comptabiliser un effectif "honnête", avec une large prédominance de crapauds, comme il est habituel à la mi-mars.

 

Effectifs relevés :
Crapauds communs : 45 (39 mâles et 6 femelles) dont 5 amplexus (mâle agrippé au dos de la femelle).
Grenouille rousse : 1 femelle, morte.
Grenouilles vertes : 12 (1 femelle et 11 juvéniles).
Triton palmé : 1 juvénile.
Total : 59 amphibiens (dont 76% de crapauds communs).
 
Sans oublier les 5 automobilistes "contrariés" que nous avons vus (ou seulement leurs phares) faire demi-tour devant la barrière de rubalise. Et sans doute aussi ceux que nous n’avons pas vus...

Photos Nicolas Richoffer

Protection des Amphibiens à la Noue (ANTULLY, 71)

 

Une opération de protection des amphibiens a lieu depuis 2012 sur la portion terminale de la route reliant Saint-Sernin-du-Bois à la D680, entre la forêt de Planoise et les étangs de la Noue et Bécassine.Cette opération est organisée par la Société d'Histoire Naturelle du Creusot (SHNC) en partenariat avec la Communauté Creusot-Montceau, le Conseil départemental et les communes d'Antully, de Marmagne et de Saint-Sernin-du-Bois.Son but est d'empêcher les hécatombes provoquées par la circulation automobile durant les soirées de fin d'hiver, lorsque grenouilles, crapauds et tritons quittent la forêt et traversent la route, dès la tombée de la nuit, pour aller se reproduire dans les étangs. La plupart, de très petite taille, ne sont pas évitables par les automobilistes et plusieurs centaines de ces animaux (protégés par la loi) pouvaient ainsi périr en une seule nuit sur ce site.

En 2012 et 2013, de nombreux bénévoles se sont relayés pour ramasser les amphibiens qui s'engageaient sur la route et les déposer, après identification et comptage, dans le fossé opposé afin qu'ils puissent poursuivre sans risques leur parcours migratoire. En 2013, ce sont près de 4500 amphibiens qui ont été ainsi mis en sécurité.Mais il n'était pas envisageable de prolonger d'année en année cette opération de ramassage manuel, cette méthode mobilisant énormément d'énergie.

Depuis 2014, en accord avec les autorités compétentes, une déviation temporaire de la circulation est mise en place chaque nuit, de 18H à 5H en février et de 19H à 5H en mars. Depuis l'étang de la Noue, les automobilistes relient alors Saint-Sernin-du-Bois par "La Verrerie" (D138) et non plus par "La Croix Brenot".

La SHNC n'organise donc plus d'opérations de ramassage manuel sur cette zone, mais elle y effectue régulièrement des visites de contrôle de la migration.

DSC_6498.jpeg
DSC_6520.jpeg
DSC_6495.jpeg
DSC_6524.jpeg
DSC_6523.jpeg
DSC_6508.jpeg
DSC_6519.jpeg
DSC_6514.jpeg
DSC_6511.jpeg
DSC_6510.jpeg