Ce que racontent les grandes failles du Creusot

Sortie du 16 Mars 2022  par J. Béguinot

Sortie Failles du Creusot

La grande faille permienne

 A la découverte du passage de la Grande Faille permienne, bordant au nord l’effondrement de Bassin de Blanzy : petite évocation du côté de la ‘Traverse de Montporcher’

Il y a près de 300 millions d’années, un effondrement majeur, profond de plus d’un kilomètre, créait le bassin de Blanzy, et ce, sur une longueur de plusieurs dizaines de km. Effondrement gigantesque donc, lié à l’affaissement localisé de la haute chaîne de montagne hercynienne, cédant sous son propre poids (après qu’aient cessé les irrésistibles mouvements du magma à l’origine de sa surrection).
Bien que ce fossé ait été ultérieurement largement remblayé  par les débris d’érosion de la chaîne (p. ex. les grès rouges du Parc des Carrières), sa bordure nord demeure aujourd’hui encore bien marquée par un fort épaulement linéaire. Bien visible sur la carte IGN au 25 000ème, notamment depuis la Tour du Bost jusqu’à l’est du Creusot et, plus directement encore, par l’escarpement bordant la rue du Dr Rebillard. Cet épaulement indique donc le passage de la faille majeure délimitant au nord l’effondrement.
La faille met donc au contact, d’une part la roche noire qui couvrait la montagne au nord (la roche de la Lande de La Chaume) et, d’autre part le grès rouge correspondant au remblayage, né de l’érosion, côté sud.
Or, les géologues adorent découvrir ce genre de contact entre roches différentes. Et notamment, comme ici, à l’occasion du passage d’une gigantesque faille. Et, nous aussi, on souhaitait bien voir ça !!
Mais hélas, la couverture du sol masque partout ce contact ...
Vraiment partout ? Pas tout à fait !
Au bas de la ‘Traverse de Montporcher’ (entre le bas de la Lande de La Chaume et le Stade Jean Garnier), on peut encore détecter, très localement, cette transition brutale d’une roche à l’autre. Et donc on peut vraiment poser la main sur le passage de cette faille prodigieuse et imaginer le colossal bouleversement qui l’a fait naître, ici même, il y a près de 3 millions de siècles… Car il fût une époque où les tremblements de terre majeurs de la Planète, ce n’était pas à perpète, mais bien ici aussi, dans « l’Himalaya creusotin » de l’époque !
 

 

Quartz - ancienne station hydrothermale possible au Gros Chaillot. DSC_0610.JPG

Filon de quartz, trace de remontées hydrothermales

Petite faille - Gros Chaillot. DSC_0591.JPG

Petite faille du Gros Chaillot