«Le Bhoutan»

Conférence mensuelle du 07 mars 2022, par Jean Béguinot.

illustration-le-bhoutan_1-1645545073.jpg

Le Bhoutan, un aimable et déroutant petit royaume, aux confins de l’Inde et de la Chine, où le respect de la biodiversité s’impose de lui-même.

Tenter d’assurer le «Bonheur National Brut», en lieu et place du traditionnel et universellement répandu «Produit National Brut», ça vous classe un pays – surtout un tout petit pays – sur la scène internationale ! Tel est le Bhoutan. Même si, nul n’est dupe, le P.N.B. de ce petit - et fort pauvre - pays ne peut guère que demeurer bien modeste…

Au reste, le Bhoutan n’en est pas à un paradoxe près, tout au moins à nos yeux d’occidentaux !

Pays hospitalier, mais qui se méfie terriblement de la diffusion chez lui des cultures étrangères de tous horizons – d’où, notamment, sa réticence ombrageuse au développement du tourisme (à rebours de la plupart des autres pays équivalents, heureux de trouver là une manne appréciée).  
Royaume où religion et parlementarisme, étroitement mêlés, font, l’une et l’autre, bon ménage avec un jeune roi fort révéré. Et ouvert, parfois aussi, aux idées neuves – car c’est bien lui qui, dès son avènement, à solennellement déclaré vouloir substituer le «BNB» au «PNB» !

Faute en particulier de ressources énergétiques (hormis la sympathique houille blanche qui dévale en abondance les pentes himalayennes), il faudra donc, ici, chercher ailleurs la source du bonheur royalement promis. Aussi, au Bhoutan, et par la force des choses, la "hausse continue du pouvoir d’achat" ne peut guère nuire à la biodiversité. En somme, ici, l’écologie s’impose d’elle-même, ce qui simplifie bien les choses …

Après un très bref aperçu de cette étrange, mais bien sympathique petite suisse himalayenne, Jean Béguinot a permis à l'assemblée de «papillonner» un peu dans le Parc Royal de Mannas – l’un des nombreux Parcs Naturels dont s’enorgueillit à juste titre le Bhoutan…

A ce jour, moins d'une centaine d'espèces de papillons sont identifiées au Bhoutan (contre, par exemple, environ 150 en Bourgogne-Franche-Comté, territoire à la superficie légèrement supérieure). Mais les efforts nécessaires à la détection d'espèces supplémentaires sont chaque fois plus nombreux, quasiment exponentiels.

IMG_20220309_152554.jpg
IMG_20220309_152444.jpg